News Ticker

Une forte croissance attendue d’ici 2050

FITSelon une étude publiée par le Forum international des transports (FIT) le 27 janvier 2015, le fret aérien affichera d’ici 2050 une croissance plus forte que tout autre mode de transport. En effet, on attend une bonne croissance de la classe moyenne dans les pays émergents, comme le souligne cet institut qui fait partie de l’OCDE. D’après le FIT, le volume de fret aérien devrait croître de 482% à 1.111 milliards de tonnes-kilomètre contre 384% pour la route, 349% pour le rail et 327% pour la mer, d’ici 2050. Toutefois, la mer restera de loin le principal moyen de transport de fret, avec 256 433 milliards de tonnes-km sur un total de 307.615 milliards qui devrait, lui, au moins quadrupler d’ici 2050. Pour Jari Kauppila, responsable du pôle de statistiques du FIT, les pays émergents réduiront leur écart en termes de revenus des ménages avec ceux de l’OCDE, bénéficiant d’une croissance économique bien plus forte qui entraînera une nette augmentation de la consommation. En outre, souligne-t-il, il s’agira surtout de produits à haute valeur (comme le matériel électronique), vu la croissance de la classe moyenne dans les pays émergents. De tels produits exigent un transport par avion pour plus de rapidité même si cela revient cher. D’ici 2050, le continent africain devrait enregistrer la plus forte croissance du fret transporté (+715%), mais son manque d’infrastructures terrestres pour accéder aux ports reste une entrave. Selon Jari Kauppila, cela l’encourage à l’utilisation de l’avion. Selon les dernières données chiffrées livrées par l’IATA (Association internationale du trafic aérien), l’essentiel de la croissance du marché mondial du fret aérien en 2014 a été généré par les transporteurs d’Asie-Pacifique et du Moyen-Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*