News Ticker

Transport maritime vert, Une question de vie ou de mort

L’Organisation maritime internationale (OMI) travaille conjointement avec l’industrie maritime afin de réduire les émissions d’une gamme de gaz nocifs ainsi que celle du dioxyde de carbone pour rendre la navigation maritime plus respectueuse de l’environnement. Cela oblige les Compagnies maritimes et les organisations du domaine à consacrer une quantité considérable de ressources à la recherche de technologies alternatives viables pour des navires verts. 

Au cours des cinq dernières années, les exigences légales internationales et nationales concernant les émissions des gaz d’échappement des moteurs diesel de grosses cylindrées sont devenues rigides et plus strictes. L’augmentation exponentielle de la réglementation sur les émissions a amené les armateurs à se pencher sur de nouvelles solutions pour la propulsion des navires’’, annonce Parker Larson, le directeur des programmes commerciaux de General Dynamics NASSCO, qui partagera son expertise en ce qui concerne les plus récents progrès verts dans l’industrie de la construction navale au Green Sommet du Transport maritime en septembre ainsi que des orateurs tels que Daniel M. Gianfalla du Département américain de la Sécurité intérieure et Christopher Cannon, directeur de la gestion de l’environnement à Port de Los Angeles, parmi d’autres experts en la matière.

Il n’est plus suffisant d’être conforme à la législation maritime internationale. Les organisations doivent établir des stratégies du transport maritime écologique non seulement pour satisfaire les exigences croissantes des normes de protection de l’environnement, mais aussi pour maintenir des Compagnies pérennes et durables. C’est pourquoi le business maritime doit, à travers ses propres activités, prendre l’initiative d’établir des normes pour ses performances environnementales indépendamment de la réglementation maritime internationale et aller donc au-delà de la conformité. Il est aujourd’hui impératif non seulement de suivre les tendances du marché, mais aussi de se familiariser avec les développements verts les plus récents dans l’industrie de la construction navale pour qu’une Compagnie puisse réaliser l’équilibre de ses performances économiques et environnementales.

La question n’est plus le fait de choisir ou non un transport maritime vert, mais plutôt ‘est-ce que vous choisissez de couler ou de naviguer ?

Heureusement, il est plus facile que jamais de rester à flot dans le domaine du transport maritime vert avec l’aide des acteurs clés de l’industrie maritime. Écoutez les discussions sur les plus grandes pressions et préoccupations de l’industrie maritime pour les 10 à 20 prochaines années, l’impact de l’innovation et de la technologie sur l’avenir des activités maritimes mondiales, les nouvelles concernant les réglementations environnementales et la façon dont les technologies associées aux intérêts commerciaux ont mutuellement pu être partagées au Sommet du Transport maritime écologique du 12 au 13 septembre 2017 à Los Angeles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*