News Ticker

Signature d’un accord maritime entre la Chine et le Panama

En décembre 2017, le bureau d’enregistrement panaméen a célébré 100 ans depuis sa création par la loi 63 du 15 décembre 1917. Une belle aventure à travers laquelle le registre du Panama est devenu le leader mondial. Aujourd’hui, un accord est signé avec la Chine, une nouvelle étape de collaboration est désormais entamée.

Le Panama a signé un important accord maritime avec la République Populaire de Chine. De la part du Panama, le signataire était le Ministre d’Affaires Maritimes et Administrateur de l’Autorité Maritime de Panama, S.E. Jorge Barakat Pitty et au nom de la République Populaire de Chine, le Ministre de Transport S.E. Li Xiaopeng.

Grâce à cet accord, le Panama recevra le traitement de «Nation Plus Favorisée», ce qui signifie que tous les navires de pavillon panaméen qui  effectuent des escales à des ports de la République Populaire de Chine  profiteront du tarif préférentiel des droits de tonnage. C’est un avantage d’exploitation clair pour les compagnies maritimes qui enregistrent leurs navires sur le pavillon puisque cette économie équivaut à une remise de 28% sur les droits de tonnage de chaque navire.

« Les navires de pavillon panaméen qui  effectuent des escales à des ports de la République
Populaire de Chine  profiteront du tarif préférentiel des droits de tonnage ».

La portée de cet accord implique également la coopération bilatérale dans le développement de leurs systèmes logistiques locaux et du canal d’appui pour l’échange d’informations, en profitant à la marine marchande de chaque pays. En outre, les administrations maritimes des deux pays ont approuvé la reconnaissance réciproque des brevets et certificats des Gens de Mer émis par le Panama et la République Populaire de Chine.

Depuis la décision du Panama d’étendre la représentation de son administration maritime pour être proche des armateurs partout dans le Monde, Shanghai a aussi été l’épicentre de cette politique avec  l’ouverture du Consulat maritime de Panama et du Bureau Technique (dénommé SEGUMAR). Grace à ces représentations locales, la portée commerciale et technique entre l’administration du Panama et l’autorité nationale de la République Populaire de Chine sera hautement améliorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*