News Ticker

Relancer le projet du TGV Maghreb

SNTF Alge_rieNouvelle reçue comme une surprise : une ligne TGV reliant la Tunisie, l’Algérie et le Maroc verra bientôt le jour. En effet, le directeur général de la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah, a affirmé sans ambages que la réalisation d’une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant la Tunisie au Maroc en passant par 
l’Algérie serait entamée d’ici peu. Il a en plus annoncé que les études techniques ont déjà commencé en Algérie, dans un entretien à la Chaîne I de la Radio Algérienne. Selon Yacine, cette ligne de TGV qui est en projet ‘‘sera au service des citoyens des trois pays maghrébins’’. Déjà en juin 2014, le ministre algérien des transports, Amar Ghoul, avait déclaré que des appels d’offres pourraient être lancés pour la partie algérienne de ce vaste projet régional. D’après le directeur général, ce projet s’inscrira dans le cadre du plan de restauration des équipements de cette société et de ses lignes, dont seulement 4 000 kilomètres sont exploités. La STNF entend élargir son réseau pour atteindre 12 500 kilomètres à l’horizon 2025, à travers tout le territoire algérien. Ce qui peut surprendre en écoutant Yacine dire que ce projet servira les citoyens des trois pays maghrébins, c’est que la frontière entre le Maroc et l’Algérie est jusqu’ici officiellement fermée, depuis 1994. Rappelons qu’au Maroc, le projet du TGV sur le territoire national avance malgré le retard. La première ligne de TGV reliant Tanger à Casablanca entrera en service au début 2017. Par ailleurs, le Maroc étudie aussi la réalisation d’une ‘‘ligne maghrébine’’ de 600 kilomètres, qui relierait Casablanca à Rabat et Oujda, à la frontière algérienne. La ligne Maghrébine devrait ensuite rejoindre Alger pour atteindre Tunis ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*