News Ticker

Quelle pertinence aujourd’hui ?

Loading cargo planeDepuis 2002, le renchérissement du kérosène a entraîné une hausse importante des coûts d’exploitation dans le secteur du fret aérien. Pour préserver leur rentabilité, les compagnies aériennes cargo avaient alors mis en place une surcharge fuel ‘‘temporaire’’, consistant à répercuter sur la marchandise la hausse du coût du carburant. Ce dispositif devait normalement évoluer avec la situation économique, mais on relève qu’il n’en est pas du tout ainsi. La taxation carburant imposée aux clients importateurs-exportateurs est devenue permanente et non provisoire. Elle n’est plus corrélée aux fluctuations des cours du pétrole. Depuis 13 ans, les compagnies aériennes ont toujours eu la propension pour l’augmentation de leur surcharge fuel dès que le cours du pétrole augmentait, mais sans penser à la baisse quand le prix du pétrole descendait. Aujourd’hui, le prix du baril est en dessous des 50 dollards (son taux le plus bas depuis 10 ans), mais les compagnies aériennes ne font pas bénéficier leurs clients des économies réalisées ces derniers mois. Même pour celles qui ont récemment baissé leur surcharge fuel, la baisse consentie est loin d’être proportionnelle à la baisse du prix du carburant enregistrée en 2014. TLF Overseas, organisation professionnelle représentative en termes de flux import-export, de 95 % des commissionnaires de transport et agents de fret aérien, soulève l’incompréhension de la profession et de ses clients importateurs-exportateurs, face à une situation qui nécessite plus de clarté, et surtout des signaux économiques positifs de la part des transporteurs aériens. La chute importante et régulière du baril de pétrole doit se répercuter sur cette surcharge, surtout dans un contexte économique européen particulièrement difficile pour toutes les entreprises de fret et les industriels depuis 2008. Cette logique n’a rien de contraire au fondement économique de la rentabilité et de pérennité des entreprises, puisqu’en révisant les tarifs à la baisse, celles-ci attireront plus de clients. TLF Overseas appelle à l’ouverture immédiate d’un dialogue avec les représentants des compagnies aériennes cargo et leurs associations professionnelles françaises et européennes, pour trouver une solution durable et fermer la parenthèse de plus de 10 années de surcharge carburant qui a fini par remplacer le tarif de fret aérien sur les destinations Export majeures au départ de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*