News Ticker

Pesage des conteneurs: Les freight forwarders doivent agir

Cargo-handling freightLes transporteurs maritimes baignent dans une guerre des prix très dommageable qui a vu les  taux spot dégringoler et les profits disparaitre. Toutefois, pour les Freight Forwarders, les volumes sont progressivement en hausse, et le passage au mode aérien, toujours en cours pour les  perspectives des agents actifs dans le fret maritime, reste vif. Cependant, l’introduction de nouvelles  règles relatives à la réglementation du poids des conteneurs maritimes est imminente. L’OMI a  annoncé que les expéditeurs et le secteur du transport de conteneurs doivent se conformer à la  nouvelle réglementation de poids des conteneurs applicable dès juillet 2016.

 

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) a publié un ensemble de directives pour les compagnies maritimes membres avant l’introduction des modifications apportées à la convention internationale relative à la sécurité de la vie en Mer (SOLAS) l’année prochaine, qui prévoient que tous les conteneurs chargés doivent absolument avoir été pesés comme condition de transport. Les experts estiment que 20 % environ des conteneurs à un moment donné sont mal déclarés. Peser les conteneurs pourrait être un fardeau majeur pour les expéditeurs  et  les Freight Forwarders non préparés, car tous les expéditeurs à travers le monde doivent fournir  un poids vérifié pour les conteneurs avant  leur chargement. Selon certains analystes, les  modifications apportées à la Convention SOLAS pourraient entraîner, pour les expéditeurs à travers le monde, des coûts supplémentaires chaque année. Mais cette exigence n’est pas à prendre à la légère, toutes les parties concernées ont un délai de neuf mois pour planifier sa mise en œuvre minutieuse. Les règlements prévoient une exigence à l’expéditeur d’un conteneur chargé, indépendamment de qui a empoté le conteneur, pour fournir le poids brut  vérifié du conteneur au transporteur maritime et au terminal portuaire avant le chargement du navire pour être utilisé dans la préparation du plan d’arrimage (ship stowage plan).

Les transporteurs maritimes et les exploitants de terminaux ne pourront pas charger un conteneur à bord d’un navire à l’exportation si le conteneur n’a pas un poids vérifié. Lavérification peut être faite soit par pesée réelle ou en fournissant le poids de la cargaison plus le poids de la tare du conteneur. Si la vérification est non disponible à la fois au capitaine du navire et au représentant du terminal, le conteneur ne peut pas être chargé sur le navire.

Il reste à savoir si les terminaux sont capables de peser les conteneurs à cause du coût de la création d’une infrastructure appropriée, et vu qu’ils doivent modifier les systèmes et les procédures. Dans la plupart des cas, la responsabilité de la déclaration réelle ‘‘vérifiée’’ reposera sur le transitaire, le Freight Forwarder, l’opérateur logistique ou le NVOCC qui devront s’occuper de vérifier le poids du conteneur au nom de leurs clients et doivent commencer à se préparer dès maintenant. La période intermédiaire devrait être considérée comme une période de transition ou de planification. A partir du 1er juillet 2016, toutes les parties concernées doivent mettre en œuvre et respecter le poids du conteneur  vérifié. Par ailleurs, pendant cette période, les parties concernées devraient se préparer au processus de vérification du poids des conteneurs et tester la transmission d’informations avant la date d’entrée en vigueur de cette procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*