News Ticker

Nouvelle alliance O3

Vessel sharing agreementsLes rumeurs allaient bon train et viennent d’être confirmées: une nouvelle alliance naît sous le nom d’Ocean Three ‘‘03’’ sur les routes Extrême Orient -Europe et Extrême Orient-Amérique du Nord. O3 aura une part de marché de 20% dans le premier secteur et de 13% dans le second. Son carnet de commandes est égal à 63% du tonnage aligné par ses membres sur ces routes principales.

 

C’est maintenant officiel : l’armement français CMA CGM a trouvé de nouveaux partenaires après l’échec du projet de coopération avec Maersk Line et MSC. Le groupe français, le chinois China Shipping Container Lines (CSCL) et l’émirati United Arab Shipping Company (UASC) vont en effet lancer ensemble l’alliance souple ‘‘Ocean Three’’ (O3). À cet effet, ils ont signé le 8 septembre trois déclarations d’intention distinctes. Elles portent sur l’échange de navires et l’affrètement d’espace dans les zones de trafic Extrême-Orient-Europe du Nord, Extrême-Orient- Méditerranée et trafic trans-pacifique. Une coopération en trafic transatlantique fait encore l’objet de discussions.

Il faut rappeler que les trois lignes coopèrent déjà dans le cadre de services entre l’Extrême-Orient et le Moyen-Orient et se connaissent bien en raison d’anciens partenariats sur les trafics Extrême Orient- Europe du Nord. Là, leur collaboration a commencé en 2001 et s’est terminée en mai 2014 lorsque CMA CGM s’est retirée pour participer à l’alliance P3 prévue à l’époque. Le lancement d’O3, programmé fin 2014, dépend encore de l’approbation de l’US Federal Maritime Commission. selon les trois partenaires, il ne devrait pas y avoir de problèmes. La coopération portera sur 14 services des trois partenaires clés auxquels s’ajouteront des services supplémentaires par contrats d’affrètement d’espace avec d’autres lignes. En comparaison avec d’autres alliances, O3 sera celle opérant avec
le plus petit tonnage en trafic Est-Ouest.Selon Alphaliner, les partenaires exploitent actuellement 134 navires d’une capacité totale de 1,20 millions de TEU sur les routes Extrême-Orient-Europe et Extrême Orient-Amérique du Nord. En s’appuyant sur ces indications, O3 aura une part de marché de 20 % dans le premier secteur et de 13 % dans le second. L’analyste fait remarquer que la capacité d’O3 va probablement croître fortement en 2015. Le carnet de commandes comprend 59 navires de plus de 8 000 TEU. Il en résulte une capacité supplémentaire de 753 000 TEU égale à 63 % du tonnage que les partenaires alignent actuellement sur les deux routes principales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*