News Ticker

Maroc, Le non-stop au port de Casablanca

Un changement de taille intervient dans la gestion du port de Casablanca. En effet, le port a commencé à fonctionner de façon ininterrompue 24h / 24h à partir du 1er janvier 2016. Cette réforme vise à diminuer le coût de passage portuaire en améliorant les délais de déchargement des marchandises. Le délai de séjour moyen au port de Casablanca était estimé à 6,2 jours en octobre 2015.
Actuellement, le port ne dispose que de deux scanners jugés insuffisants pour traiter plus de 20 millions de tonnes de marchandises transportées annuellement. Pour l’Association des transitaires agréés en douane, le problème vient d’ailleurs. ‘‘Marsa - Maroc, qui enregistre les flux les plus importants, ne dispose que d’une bascule. Ce qui amène souvent la Douane à délivrer des bons de sortie sous réserve de pesage’’ relève l’Association. Au-delà du manque d’infrastructures, les opérateurs pointent du doigt la faible concurrence au niveau de la manutention entre Marsa Maroc et Somaport. Les opérateurs proposent d’élargir l’accès à la manutention aux autres intervenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*