News Ticker

L’intérêt de la massification

massificationL’expression ‘‘massification logistique’’ évoque une situation où le plan de transport prévoit un transit par
une plate-forme logistique régionale de manière à bénéficier de la massification avec des volumes provenant d’autres origines. C’est là une distribution de type via plate-forme, qui s’oppose naturellement
à la distribution directe. Ce mode de distribution présente bien sûr un certain nombre d’avantages mais
ne saurait être pris pour parfait, car présentant certainement des risques et admettant des limites potentielles.

 

Avantages

Deux grands avantages sont reconnus à la massification logistique. Primo, la performance en termes économiques. Elle est liée à la minimisation du vide sur le camion. Par exemple, au lieu d’un seul trajet chargé à 75 %, on aura 2 trajets chargés à 100 % (un trajet de l’usine vers la plate-forme régionale et un trajet de la plate-forme régionale vers les distributeurs). Cette performance est aussi liée à la minimisation du nombre de kilomètres entre les distributeurs : ce qui permet de bénéficier des volumes provenant d’autres usines et pouvant permettre de limiter le nombre d’arrêts à effectuer chez les distributeurs. Secundo, la qualité du service. D’abord, les plates-formes régionales offrent de plus en plus des prestations à valeur ajoutées (palettisation, cerclage, étiquetage, etc…). Ensuite, avec ce type de plan de transport, la distance du dernier segment (celui dont l’arrivée est le distributeur) est plus courte que dans celui d’une distribution directe, ce qui permet de réduire les risques que le véhicule arrive sale ou endommagé chez le distributeur. Enfin, les distributeurs sont généralement rassurés par le fait d’être livrés depuis une plate-forme locale.

Risques et limites potentielles

Du point de vue performance économique, l’intérêt de la massification par rapport à la distribution directe disparaît en cas de volume suffisant par destination finale. Vaut mieux donc privilégier la distribution directe qui permettra de relier 2 points par une ligne droite plutôt que de rajouter un site de rupture intermédiaire. En outre, les manutentions effectuées sur les plates-formes ont un coût, dans le calcul de l’intérêt économique de la massification contre la distribution directe, et il faut en tenir compte. Quant à la qualité du service, à chaque transit sur une plate-forme logistique sont associés des risques d’endommagement des véhicules liés aux manutentions. Au-delà des risques inhérents à la massification logistique en tant que mode de gestion des flux, il convient de mentionner ses limites potentielles. A ce niveau, signalons la nécessité de disposer de plates-formes logistiques bien situées en fonction d’origine et la destination finale du produit, c’est-à-dire n’exigeant pas de revenir en arrière. Par exemple, une usine localisée en région de Casablanca pour une livraison vers un distributeur à Taroudant, il peut être intéressant d’utiliser une plate-forme régionale située à Agadir. Ce sera moins le cas si cette plate-forme est située à Marrakech. D’autre part, pour une même région de destination, il peut être pertinent d’utiliser des plates-formes régionales différenciées en fonction de l’origine des produits. Si on reprend le même exemple de produits devant être livrés à Taroudant, on pourrait envisager d’utiliser une plate-forme à Agadir pour les distributeurs situés au Sud du pays et une plate-forme à Tanger pour les distributeurs du Nord. Cette dernière peut également être utilisée pour les produits importés via le port de Tanger Med.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*