News Ticker

Supply Chains globales: Les nouvelles directions

Abstract illustration with logistics infrastructureUne nouvelle étude réalisée par la Standard Chartered Bank à Hong Kong suggère que le statut de la Chine comme premier fabricant au monde peut être en déclin. Les chercheurs considèrent également trois tendances dans les chaînes d’approvisionnement mondiales (Supply Chain SC) qui aideront à créer la croissance, mais qui vont orienter des chaînes d’approvisionnement mondiales dans de nouvelles directions :

 

1- Tendance de la Chine vers des pays à bas coûts

Ce changement sera probablement graduel puisque la Chine contient toujours des zones à bas salaires à l’intérieur du pays qui, avec la croissance rapide de la productivité, y compris l’adoption rapide de l’automatisation et de la robotique, peuvent garder la Chine compétitive. Néanmoins, le centre de gravité bougera probablement vers l’ouest, vers les autres pays asiatiques émergeants et l’Inde en particulier. Pendant ce temps, les chercheurs prétendent que la Chine jouera son rôle comme un ‘‘méga - trader’’ en menant l’expansion des chaînes d’approvisionnement à travers des programmes internationaux tels que la nouvelle Route de la soie.

 

2- Augmentation des services à valeur ajoutée dans les SC

Mesurés en termes de valeur ajoutée, les services constitueraient déjà plus de la moitié de la valeur du produit même si le commerce des services directs est seulement d’environ 20 %. Les nouvelles technologies ainsi que de nouveaux accords commerciaux sont susceptibles de renforcer le rôle des services dans les chaînes d’approvisionnement des marchandises ainsi que le commerce des services directs.

 

3- Expansion du commerce horizontal

Le commerce horizontal, fondé sur l’excellence au niveau de l’entreprise plutôt que les bas coûts salariaux, est très répandu dans les pays développés et devrait obtenir un coup de pouce de la part des conventions et des programmes d’aide et d’investissement internationaux. Les entreprises des pays développés ont l’habitude de s’approvisionner en pièces par des fournisseurs dans d’autres pays dont la production est basée sur la qualité plutôt que le faible coût, tandis que les consommateurs choisissent des produits basés sur une série de critères, souvent sans considérer le pays d’origine. Ce commerce est encore beaucoup moins fréquent chez les pays émergents en raison des droits de douane et autres obstacles. Les chercheurs pensent qu’il a un énorme potentiel pour l’expansion, avec l’aide de nouveaux accords commerciaux et l’attractivité de ses revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*