News Ticker

Les filiales africaine pas concernées, Redressement judiciaire pour Necotrans

Le groupe français Necotrans vient de recourir à la procédure de redressement judiciaire pour 11 de ses filiales. Une mesure qui se concentre sur les actifs de la compagnie qui sont situés en France. Les filiales internationales notamment africaines ne sont pas concernées.

‘‘Cette mise en redressement judiciaire va nous permettre de continuer la recherche d’un partenaire tout en poursuivant l’ensemble de nos activités’’, explique dans un communiqué Grégory Quérel, Président du groupe Necotrans depuis 2013. Toutefois, la rentabilisation reste liée à la restructuration en cours, qui a pour finalité de modifier la structure du capital de Necotrans qui est à 100 % familiale. L’entreprise, s’est développée rapidement en Afrique de l’Ouest ces trois dernières années.

Elle avait obtenu en 2014, des concessions sur le terminal vraquier du port de Dakar, du port fluvial de Brazzaville, avant d’acquérir en 2015, une entreprise spécialisée dans la logistique et la génie civil minier en RDC, la MCK. L’entreprise a décroché dans la même année la gestion du terminal polyvalent du port de Kribi au Cameroun.

Necotrans compte 125 implantations dans plus de 40 pays, dont 25 sont en Afrique. Les filiales hors France ont réalisé 95 % des 830 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016. Le groupe est présent au Maroc depuis 2012 à travers sa filiale Necotrans Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*