News Ticker

Guerre de l’E-commerce, La réplique de Walmart

walmart-driveLe marché de la grande distribution est en train de vivre des mutations profondes. Les opérateurs se trouvent obligés de s’investir dans le E-commerce pour servir une clientèle ‘‘connectée’’ et arracher une part de marché à ces start-up spécialisées. Dans cette nouvelle guerre, l’arme fatale est désormais l’innovation technologique. Les Labos RD des grandes entreprises servent de base pour développer ces armes. Le match entre Walmart, le géant de la distribution et Amazon celui de l’E-commerce illustre bien cette tendance.

 

Attaqué par les e - commerçants, le numéro un mondial de la distribution Walmart ne se laisse pas faire : il teste deux nouveaux services qui pourraient lui permettre de gagner des parts de marché dans la vente en ligne, explique le magazine américain Fortune.

Ces innovations ont été développées par la branche e-commerce du groupe, Walmart.com, basée à San Bruno en Californie. Elle est chapeautée par Walmart Global e-Commerce. La filiale compte aujourd’hui 2 500 employés, contre 500 il y a quatre ans. ‘‘Nous avons créé une entreprise high-tech au sein du plus gros distributeur du monde’’, explique un dirigeant de Walmart Global eCommerce.

Walmart joue au bras de fer avec Amazon en renforçant ses services e-commerce. Avec son offre annuelle de livraisons illimitées à bas coûts et le développement du drive pour l’épicerie et les produits frais, le numéro un mondial de la distribution espère détrôner son rival. Il a réalisé 12,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires par ce biais en 2014, soit 22 % de plus qu’en 2013. Ce résultat en progression ne représente toutefois qu’un sixième du total des ventes d’Amazon.

Pour pouvoir jouer sur ce terrain, walmart a adopté une stratégie basée sur deux innovations et l’expansion par la diversification.

La première innovation, testée depuis le mois de juin, s’inspire largement du service Prime de la société Amazon, souligne Fortune. Intitulée Shipping Pass, cette offre n’est disponible que sur invitation. Elle permet à ses clients de bénéficier de livraisons gratuites illimitées dans les trois jours qui suivent leur commande en ligne. Pour tenter de vaincre Amazon, Walmart joue sur le prix : son Shipping Pass coûte seulement 50 euros par an, contre 99 pour Prime.La seconde innovation est un drive spécialisé dans l’épicerie et les produits frais. Concrètement, Walmart Pickup-Grocery est un kiosque de plus de 1 300 mètres carrés, situé à proximité du siège social du groupe à Bentonville (Arkansas). Il ressemble à une station essence, avec des bornes à côté desquelles se garent les véhicules des clients, qui viennent récupérer leur commande réalisée en ligne à une heure de rendez-vous fixéeà l’avance sur le site. Ils tapent le code correspondant à leur achat et la borne leur indique où ils doivent garer leur véhicule. Un employé de Walmart vient alors livrer les produits et imprime un reçu.

Pour le moment, ce kiosque est un modèle unique en phase de test, précise Fortune, mais Walmart a développé un système de drive similaire, dans 651 magasins américains de sa chaîne. Le géant américain de la distribution s’appuie sur son réseau physique pour offrir à ses clients de nouveaux services, ce qu’Amazon ne peut pas faire si facilement. Il s’appuie aussi sur sa vaste expérience dans le domaine des produits frais et de l’épicerie : le secteur agroalimentaire représente 56 % de ses ventes aux Etats-Unis. Ce n’est pas du tout le cas d’Amazon, dont le service AmazonFresh n’en est qu’à ses débuts.En ce qui concerne l’expansion et la diversification à Walmart ; la société gère désormais ses technologies comme une vraie entreprise de high-tech avec son WalmartLabs. Ce QG de la RD et l’innovation compte déjà à son actif d’innombrables innovations en matière de self scanning, d’applis mobiles ou de big data (Walmart possèderait des informations sur 145 millions d’Américains) et sa boulimie de rachat de start-up… Dernièrement, le groupe de Bentonville a annoncé avoir acquis l’appli mobile Stylr qui permet aux utilisateurs de trouver des vêtements à proximité. Avec Stylr, cela porte à 13 le nombre de start-up rachetées par Walmart en deux ans. Un rythme digne d’Apple et Google…

 

Source : Fortune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*