News Ticker

DSV Panalpina,D’autres acquisitions encore en vue

AERIEN PANALPINA

D’ici 12 à 18 mois, DSV Panalpina envisage à nouveau de se lancer dans l’acquisition, en ciblant les sociétés aussi bien « plus grandes que petites », a déclaré son nouveau président, Thomas Plenborg. Il précise que « les ajouts dans la route seront probablement une priorité », en particulier lorsque le nouveau système de gestion des transports de la division des routes est pleinement développé et prêt à être étendu. « Le secteur est encore très fragmenté et il y a beaucoup de possibilités de consolidation. » Le calendrier de la prochaine acquisition dépendra de la capacité de la société à confirmer que l’intégration de Panalpina est en cours, a-t-il déclaré.

La déclaration d’intention intervient peu après que DSV ait finalisé son contrat de 5,5 milliards de dollars pour le rachat de Panalpina (finalisé en août). Plenborg a déclaré: « Nous avons fait la plus grande acquisition de l’histoire de DSV et nous avons promis à nos actionnaires que nous pouvons intégrer avec succès Panalpina. Nous sommes pleinement déterminés [au cours des 12 à 18 prochains mois] à tenir cette promesse et croyons aux nombreuses synergies pouvant découler de la combinaison: services améliorés et plus performants, réseaux renforcés, pouvoir d’achat accru. L’analyse de rentabilisation est solide et je pense que ce sera absolument incroyable une fois l’intégration terminée. »

  1. Plenborg estime que le succès continu de DSV Panalpina consiste à trouver un bon équilibre entre l’autonomisation locale et la direction centrale, mais il souhaite dans une très large mesure conserver l’autonomisation en tant que force motrice et motivation des employés. « Comment orienter l’entreprise de manière durable vers l’avenir – et comment réussir à atténuer les risques », c’est là la question que le nouveau conseil d’administration doit prendre en compte une fois l’intégration bien engagée, indique Plenborg.

« Le débat sur le climat commence également à se manifester parmi les clients, et nous devons réfléchir davantage à ce que nous pouvons faire pour promouvoir des solutions respectueuses de l’environnement. C’est un problème compliqué et nous voudrions trouver une solution sans perturber le secteur, la chaîne d’approvisionnement mondiale ou notre position en tant qu’entreprise rentable. »

En termes de risque, il estime que les priorités sont la cybersécurité et la possibilité d’une cyberattaque « qu’il est difficile d’empêcher totalement. Et cela peut être dévastateur, donc c’est un risque sérieux. » Il est satisfait de l’accent mis par DSV Panalpina sur la numérisation et des initiatives telles que Innovation Lab visant à accélérer la mise en œuvre de nouvelles technologies / idées innovantes. « Je pense que la direction a trouvé un bon équilibre entre se concentrer sur ce qui fonctionne actuellement et garder un œil sur le développement de technologies ».

Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*