News Ticker

COSCO rachète OOCL, Les chinois se renforcent

Les géants du transport maritime par conteneurs continuent leurs politiques d’acquisitions / fusions pour faire face aux contraintes imposées par les nouvelles conditions du marché. Aujourd’hui c’est le tour des chinois de consolider leur position.

Un nouveau chapitre est entamé dans les stratégies des acquisitions dans le secteur du transport maritime par conteneurs. COSCO vient d’annoncer qu’il allait racheter Orient Overseas International (OOIL) pour 6,3 milliards de dollars. OOIL est la maison mère d’OOCL, n° 9 mondial du conteneur. Cosco va ainsi dépasser CMA CGM, son partenaire de l’Ocean Alliance, pour occuper la troisième place mondiale.

Ce deal germait depuis des semaines était très attendu dans les marchés, surtout que OOCL est devenue, selon certains analystes, la seule compagnie de taille intéressante pour le rachat qui
reste. Cosco Shipping Holdings rachète à la famille hongkongaise Tung Orient Overseas International (OOIL), dont il détiendra 90,1 %, le solde (9,9 %) devant appartenir au géant portuaire de Shanghai, SIPG, dans lequel Cosco vient par ailleurs de monter à 15 % du capital. Montant du rachat : 6,3 milliards de dollars.

OOIL est la maison mère de l’armateur Orient Overseas Container Lines (OOCL), n° 9 mondial avec 3,2 % de la capacité. Membres tous deux de l’Ocean Alliance aux côtés de CMA CGM et Evergreen, Cosco et OOCL formeraient ensemble le troisième transporteur mondial du conteneur avec 11,6 % de la capacité avec 400 navires, 2,9 millions de Teu derrière Maersk et MSC, dépassant CMA CGM (11,2 %).

Selon l’accord du rachat, OOIL conserve son siège social de Hong Kong, ses marques commerciales ainsi que son équipe de gestion. Wan Min, le président du conseil d’administration de Cosco a déclaré qu’il respecte l’équipe dirigeante de OOIL et son expertise ainsi que sa marque et sa culture.

D’ailleurs selon les analystes, Cosco, étant une compagnie étatique chinoise du continent, cherche en rachetant OOCL l’acquisition d’une nouvelle culture basée sur l’esprit concurrentiel et l’efficacité opérationnelle dont OOCL jouit.

Ce mariage ne s’annonce pas facile ! Malgré toutes les difficultés connues, ce rachat annoncé témoigne de la volonté de Cosco de devenir un jour leader mondial du conteneur, en doublant à terme MSC puis Maersk.

OOCL était la cible la plus convenable. Ce rachat reste encore sujet à l’approbation des autorités de la concurrence, en Europe et aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*