News Ticker

Comment CTM essaie de concilier confort, ponctualité et sécurité, Les coulisses de CTM

La ponctualité, le confort et la sécurité sont des valeurs que toute entreprise de transport de passagers essaie d’offrir à ses clients. Mais pour les garantir, elle doit déployer des efforts en matière de formation du personnel, de maintenance technique et de procédures rigoureuses à respecter. Dans notre visite au centre de la CTM, nous avons pu découvrir une partie de ce qui se passe dans les coulisses.

Les ateliers, le ‘‘bras’’ technique de la compagnie 

Pour maintenir son parc à niveau, la CTM dispose de cinq ateliers de contrôle et maintenance à travers tout le royaume. Un atelier central est situé à Casablanca, tandis que les autres ateliers, dits régionaux sont à Agadir, Marrakech, Tétouan et Fès. L’ateliercentral de Casablanca (Sidi Bernoussi), s’étend sur 5 000 m², avec une capacité de traitement de plus de 60 autocars par jour. Son aménagement a coûté 1 MDH au transporteur.

Plus de 100 collaborateurs travaillent en rotation 24h / 24 et 7j  /7 dans l’ensemble des ateliers CTM.

Après chaque voyage, tout autocar passe par l’atelier pour effectuer au moins deux opérations : un contrôle technique rapide et un nettoyage.

Au-delà du nettoyage, et en fonction des heures de marche de chaque moteur, le véhicule passe par une série de mesures et de contrôles qui s’inscrivent dans la politique de la maintenance préventive de la compagnie. Du contrôle technique du moteur, du freinage, pneumatiques,  tout y passe.

Des fausses ont été installées pour faciliter les vérifications et les vidanges. Des petits laboratoires sont mis en place par le fournisseur d’huile de la compagnie pour les analyses de l’huile moteur.

En cas de besoin de maintenance ‘‘curative’’, la compagnie est prête pour intervenir et réparer. Un atelier mécanique équipé pour réaliser des interventions sur site. Tout près, un atelier de tôlerie pour effectuer les travaux de redressement, chaudronnerie, soudures et de peinture ; un véritable centre de beauté !

La salle de trafic : la veille opérationnelle continue

Le site dispose d’une salle de contrôle du trafic. Celle-ci, complètement isolée, dispose d’une alimentation électrique indépendante pour pouvoir fonctionner 24h / 24, 7j / 7. Elle permet le suivi des autocars équipés tous de GPS au Maroc et en Europe, notamment en ce qui concerne la vitesse de conduite délimitée à 90 km par heure, ainsi que la reconnaissance du chauffeur par une clé de démarrage spéciale permettant l’identification de ce dernier.

Le niveau du carburant, la température d’huile, et celle du liquide de refroidissement sont aussi des paramètres contrôlés et suivis depuis la salle de contrôle du trafic tout autant que les heures d’arrivées et de départs des véhicules et leur respect des horaires fixés. De cette salle, les agences aussi sont contrôlées via des caméras, opérations des comptoirs, queue etc…. la ponctualité : Dans le but de permettre aux clients le suivi des horaires d’arrivées et de départs réels, CTM envisage de mettre à leur disposition des tableaux d’affichage dans les agences. La ponctualité est suivie chaque jour et des reportings quotidiens sont remontés à la direction.

La salle est aussi un centre d’information qui recueille toutes les informations relatives au trafic émanant des conducteurs et des opérationnels.

Informer le client

Par ailleurs, CTM est en train d’apporter les touches finales à son application mobile avant son lancement effectif d’ici quelques semaines. L’application permettra aux clients d’acheter leurs billets, de suivre leurs itinéraires ainsi que les horaires réels d’arrivées et de départs des autocars, entre autres. L’application est actuellement en phase de test et elle ne sera déployée qu’après l’installation des tableaux d’affichage dans les différentes agences de la compagnie.

M. Zoubir Rhimini, PDG de CTM : 

Rhimini CTM

« A travers cette visite de nos installations qui ne sont pas vues de l’extérieur, nous souhaitons vous mettre au courant de tous les efforts que nous déployons en matière de sécurité ».

« Un pacte nous lie à nos conducteurs. Nous assurons leur bien être social, leur formation, une bonne rémunération et en contre partie, nous exigeons un respect strict des procédures que nous nous imposons ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*