News Ticker

Algérie, Une usine de montage de véhicules chinois

Algérie, usine de montageL’industrie automobile est entrain de prendre un nouveau tournant en Afrique. L’ère de la pure consommation est révolue comme le témoignent ces projets de montage délocalisés en Afrique. C’est dans cette optique que des entreprises chinoises ont entamé des négociations avec des entreprises algériennes pour le lancement d’un projet de montage de véhicules et camions. C’est le ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, qui l’a annoncé le 18 octobre au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec le Président du Conseil pour la promotion de la coopération Sud-Sud de la République populaire de Chine, Lyu Xinhua, en marge du forum économique algéro-chinois. Selon le ministre algérien, il existe des entreprises chinoises qui désirent se lancer dans le montage de véhicules et camions en Algérie et dont les négociations sont en cours avec des entreprises algériennes pour un projet algéro-chinois. L’autorité algérienne invite les chinois à explorer et investir dans le créneau des activités de sous-traitance et l’industrie de la pièce de rechange automobile en Algérie. En vue de les rassurer et les inciter, les autorités algériennes promettent 
un accompagnement et un soutien aux investisseurs chinois pour la concrétisation de leurs projets. Selon le Forum des Chefs d’Entreprises (FCE), le nombre d’entreprises chinoises opérant en Algérie a augmenté de plus de 25% ces trois dernières années, totalisant 793 firmes en 2014. 
Les importations algériennes provenant de Chine s’élèvent à 8,2 milliards de dollars dans la même année, faisant de la Chine le premier fournisseur de l’Algérie. Et, dans le sens inverse, les exportations ont été estimées à 1,8 milliards dollars, faisant de la Chine le 10e client de l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*